Nos conseils pour partir en mission humanitaire à l'étranger

action humanitaire
18.05.19
Photo Nos conseils pour partir en mission humanitaire à l'étranger

La mission humanitaire se traduit comme étant une action de volontariat, de bénévolat, une œuvre de charité, ou encore l'action d'offrir de l'aide pour les pays et les gens dans le besoin, comme les femmes et les enfants victimes de violence dans la société, les personnes âgées, les patients atteints de maladies incurables, ainsi que les orphelins et les handicapés physiques et mentaux.

La plupart des pays qui ont besoin d'une aide humanitaire sont souvent ceux qui sont en voie de développement, victimes d'une attaque terroriste, de catastrophes naturelles, de la malnutrition, des épidémies, ainsi que d'une crise provoquée par la guerre.

Il existe une fondation appelée Prem Rawat qui procure des actions humanitaires à travers le monde. Mais quels sont donc les conseils à retenir pour partir en mission humanitaire à l'étranger ?

Conseils pour partir en mission humanitaire à l'étranger

Se renseigner sur le pays d'accueil

La récolte des informations sur le pays se fait avant le départ, comme la langue de communication, l'histoire, les coutumes : ce geste est requis pour pouvoir bien vivre avec la population locale, éviter les éventuels conflits, respecter leur culture et comprendre sa manière de vivre. S'informer sur les problèmes fondamentaux du pays en question est réellement indispensable.

Avoir une qualité qui correspond à la mission à accomplir

Il est utile de fusionner avec les autochtones pour trouver un moyen de communiquer. Il faut être sociable, car le voyage est basé sur la rencontre, l'échange, le partage, l'écoute et la compréhension. De plus, le bénévole chargé de la mission doit s'intéresser à la solidarité internationale, et doit être capable d'intervenir dans le domaine de l'aide au développement ou de réaliser des opérations humanitaires.

Bien déterminer l'objectif de la mission à accomplir.

Avoir un objectif bien précis permet de mettre au point les étapes à suivre lors de la mission, d'évaluer le temps nécessaire pour atteindre l'objectif fixé et se consacrer à la mission principale. Le but est d'être véritablement efficace dans le domaine et savoir réaliser un projet bénéfique pour la population locale.

Être motivé

La mission humanitaire, étant un acte de volontariat, exige de la motivation, de la passion et le goût d'aider les autres. La motivation nous aide à surmonter toute sorte de difficulté lors de l'accomplissement de la mission. Par ailleurs, la mission humanitaire est surtout une action de solidarité internationale, elle n'est pas consacrée uniquement aux pays en voie de développement, mais à tous les pays qui ont besoin d'aide humanitaire. Ainsi, il faut se bourrer de motivation.

Assurer les formalités administratives

Pour pouvoir voyager à l'étranger, les formalités administratives et la préparation du passeport, du visa, et de l'assurance voyage font partie des détails à ne pas négliger. Le passeport doit avoir une validité de 6 mois après la date de retour prévue. Un visa de moyenne ou de longue durée de 3 à 6 mois est aussi exigé. Il est aussi important de souscrire une assurance incluant la prise en charge de vos soins médicaux à l'étranger, mais aussi une assistance rapatriement si nécessaire.